L’Europe des peuples

L’Union Européenne a doublé ses membres en vingt ans. En avions-nous la possibilité ? Est-ce que cette évolution s’est construite en tenant compte des besoins de chacun ? Depuis Maastricht, en 1992, d’autres traités ont modifié les rapports entre Etats sans améliorer notre quotidien. Le traité pour une Constitution européenne, rejeté massivement par référendum en France en 2005, a finalement été mis en œuvre. Un déni de démocratie qui marque les esprits et reste une plaie ouverte pour nos concitoyens.
Aujourd’hui, les Britanniques ont voté le Brexit… et se rendent compte, eux-mêmes, que rien n’est prévu. Les autres membres du Royaume-Uni, Ecossais et Irlandais en tête, se trouvent très bien, eux, en Europe. En Grèce, l’austérité a réduit à néant les retraites, la fonction publique. Par contre au Portugal, le gouvernement a décidé de ne pas tenir compte des contraintes imposées par l’Europe. Et les habitants ne s’en portent pas plus mal, voire mieux. L’Allemagne a accueilli des réfugiés et fait face maintenant à une déferlante de réactions néonazies. En Italie, l’extrême-droite prône aussi l’exclusion et le repli sans apporter de réponses concrètes aux douleurs du monde.
Autant de situations, autant de questions, pour lesquelles, les débats sont nécessaires pour comprendre où en est l’idée d’Europe, autour de la paix et du marché commun, pour avancer sur l’Europe des hommes et des femmes, au lieu de celle de la finance. Doit-on laisser l’extrême-droite planter encore plus ses griffes ? L’Europe libérale a atteint ses limites. La fraude fiscale et le dumping social nécessitent d’autres dispositions au sein des institutions. L’agriculture et l’alimentation, comme l’industrie et le commerce doivent être au service des hommes et non l’inverse. Sommes-nous prêts à faire les efforts pour offrir plus de sécurité aux générations à venir ? Aurons-nous suffisamment d’intelligence pour intégrer les populations fuyant les guerres et
les calamités climatiques ?

Nous débattrons tous ensemble de ces sujets samedi 17 novembre à 15h, à LMlaRouge, Espace des Acacias, Métro Hellemmes .

Intervenants :

  • Charlotte Balavoine coordonne le travail au Parlement européen du groupe Gauche
    unitaire européenne/Gauche verte nordique.
  • Marc Botenga est responsable aux affaires européennes du Parti du Travail de Belgique
  • Ian Brossat, membre Parti communiste français, est conseiller de Paris et maire-adjoint chargé du logement, de l’habitat durable et de l’hébergement d’urgence. Il est tête de liste du Parti communiste aux élections européennes.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close